Cela dit, les « références » n’ont qu’une importance secondaire... Elles sont simplement destinées à combattre les idées reçues. Ce n’est pas parce que Mr a été conseillé et employé par tel ou tel dans les siècles passés que nous devrions l’employer (à ce compte-là, faudrait se payer le retour de tous les archaïsmes), ce n’est pas parce que ce n’est pas un anglicisme qu’il faut le bénir... c’est tout bêtement parce que c’est une abréviation beaucoup mieux formée, beaucoup plus cohérente avec le reste de la série, beaucoup plus claire, bref bien meilleure que l’inepte M. !

Jean-Pierre Lacroux (28.01.1999).

L'intégralité de cette lecture est un délice ! (Dégotée au détour des notes 26-27 de la page anglicisme de Wikipedia.) Je croyais moi aussi jusqu'à ce jour que Mr était un anglicisme et une abréviation déconseillée en bon français (elle l'est dans les codes en vigueur), mais j'adhère pleinement aux arguments de Lacroux au point d'avoir maintenant envie d'user du Mr avec malice.

Le point de vue de Jean-Pierre Lacroux a été formalisé dans son ouvrage posthume Orthotypographie : Madame, mademoiselle, monsieur dont voici un extrait :

On accepte dumping sans sourciller mais, au moindre « Mr » d’un correspondant inculte ou audacieux (ou archaïsant), on se montre censeur vigilant, féroce et méprisant. Or ce Mr (ou, mieux, Mr) tant décrié fut naguère l’abréviation française recommandée et remplacerait avantageusement notre intouchable M., qui, source d’innombrables ambiguïtés, est l’abréviation conventionnelle la plus inepte et la plus pernicieuse : « J’aime beaucoup M. Duhamel. » S’agit-il de Monsieur Duhamel (Georges) ou de Marcel Duhamel ? En outre, les graphies Mr et Mrs formeraient une série cohérente (formation identique) avec Mme, Mmes, Mlle, Mlles.

Mise à jour : Vincent me signale également la page Monsieur (formule de politesse) sur Wikipedia.