Xubuntu (14.04.1) tourne donc depuis le début de la semaine sur mon netbook (Samsung n150). Agréable changement et impression d'avoir une machine neuve.

Même les sites web ont une allure différente ; je ne lis plus en Arial, Times new roman, Trebuchet MS ou autre Verdana mais avec les polices système de base, d'autant que la plupart des concepteurs web – la majorité dirais-je même – fait peu cas des polices Libres pour Linux dans leurs font-stack.

Sur mon système, les réglages par défaut de Firefox sont généralistes et n'indiquent que les familles Serif, Sans-Serif et Monospace. Après test, ces familles renvoient toutes aux polices DejaVu.

Toutefois j'ai découvert un comportement intéressant. Je ne m'expliquais pas pourquoi, selon les sites, je voyais parfois la police DejaVu et parfois la Liberation ou encore la Nimbus Sans L.

J'ai trouvé la réponse en jouant avec les font-stack : lorsque Firefox (ou Linux, j'ignore comment cela s'opère techniquement) rencontre une police standard Mac ou Windows, il ne l'ignore pas systématiquement pour passer à la police suivante de la liste mais la fait correspondre à une police Libre équivalente. Une seconde série de tests me donne la liste des remplacements suivants :

  • Arial → Liberation Sans ;
  • Arial Narrow → Liberation Sans Narrow ;
  • Times New Roman → Liberation Serif ;
  • Courier New → Liberation Mono ;
  • Helvetica → Nimbus Sans L ;
  • Times → Nimbus Roman No9 L.

À savoir que la police Liberation a précisément été dessinée en vue de remplacer avantageusement Times New Roman, Arial et Courier New sur Linux.

À savoir encore que Nimbus Sans L est également dessinée avec des mesures proches d'Helvetica et Nimbus Roman No9 L des mesures proches de Times et "Times New Roman".

Ces remplacements ne semblent pas opérer sur les polices incluses avec Windows Vista (Calibri, Cambria, Candara, Consolas, Corbel et Constantia). FontFamily.io ne semble pas non plus tenir compte de ce type de remplacement avancé de polices.