Reprise de mon propos sur EPUB: la mort annoncée d’un format (commentaires en attente de modération au moment où je publie).

La question que je me pose à lire le billet de Walrus est celle du support actuel des liseuses en ce qui concerne les balises méta de « liens relatifs ».

Actuellement, dans un epub, la structure d’un ouvrage est prise en charge par deux fichiers xml nommés content.opf et toc.ncx.

Ces fichier comprennent les méta-données de l'ouvrage : titre, auteur, éditeur, licence, chapitres, sections, etc.

En n’utilisant plus le conteneur que constitue le format epub, ces méta-données xml ne sont plus disponibles. Ces informations sont pourtant essentielles pour articuler les documents entre eux.

C'est là que les balises meta html de liens relatifs redeviennent intéressantes.

Autrefois ces fameux « liens relatifs » étaient pris en charge nativement par les navigateurs. Ils offraient un mode de navigation supplémentaire et différent dans les sites qui implémentaient ces balises (de nombreux sites ou systèmes de blog les implémentent d'ailleurs encore).

Le navigateur Mozilla disposait nativement d'une barre de navigation supplémentaire pour ces liens. Les premières versions de Firefox ont vite eu fait de supprimer ce menu permettant de manipuler ces liens (que sans doute peu d’internautes utilisaient (?), difficile de le savoir aujourd’hui). La barre de navigation existe cependant toujours, mais sous forme d’extension.

Le navigateur Opera quant à lui dispose toujours nativement de cette fameuse « barre de navigation » interne aux sites.

Pour vérifier si ces balises meta étaient prises en compte par ma liseuse (Kobo Touch), j'ai réalisé un jeu de 4 fichiers html rangés dans un répertoire unique, et reliés entre eux par des liens de navigation relatifs, à savoir un fichier index.html et 3 fichiers représentant un chapitre chacun.

Malheureusement, la liseuse ne comprend pas l’articulation entre ces fichiers et me restitue 4 fichiers autonomes. C'est fort dommage car si elle comprenait ce html on ne peut plus basique, elle serait alors en mesure de parcourir et articuler des ouvrages 100% html sans aucun besoin de conteneur epub.

Envisager l'avenir avec epub3 c'est fort intéressant, mais laisser sur le côté de la route des fonctions toutes destinées à l'articulation de plusieurs fichiers et existant depuis des lustres en html, c'est bien dommage non ?