Silence dans la maison. Silence froid dehors. Les vents viennent du sud. Je peux entendre le lointain sifflement des trains. Lorsque les vents viennent du nord, ce sont les distants grincements du tramway dans le grand virage. Dimanche j'entendrai peut-être les cloches, loin, très loin, je ne sais de quelle église. Elles me ramèneront en enfance, lorsqu'au village elle me réveillaient.

Send, qu'il dit. Et il le dit vachement bien je trouve. Alors j'ouvre un onglet, back-office de Dotclear, et je crèe une catégorie send. Premier niveau. On va bafouiller, laisser les doigts glisser sur le clavier, sans le regarder. Inutile, je connais ma dactylographie à plonger mon regard dans le jardin et écrire dans le même temps. Ça me rappelle aussi tous ces écrits en vrac de mon époque d'étudiant aux Beaux-Arts. J'ai un jour tout jeté, sur un coup de tête, sur un coup de colère, sur un coup de déprime.

Le silence se brise, mes idées aussi. Premier send peut-être.
Et puis lisez Quand le web aura-t-il le même statut symbolique que le livre ? ainsi que La Send génération dans son format epub, enrichi de croquis.